MICHEL ANGE BUONAROTTI
18 février de l’an 1564

le 18 février de l’an 1564 meurt à Rome à l’age de 89 ans Michel Ange Buonarotti, sculpteur, peintre architecte et poète. On l’appelait le Divino mais Michel Ange vivait pauvrement et tristement dans une maison modeste près de la place Venise, maison qu’il avait eu en don. il aimait dire de lui « Quoique riche je vis comme un pauvre ». Une vie difficile la sienne, plus par son caractère que par les circonstances qui se sont présentées.

C’était un solitaire, il avait le mot méchant par exemple à un peintre qui se ventait d’avait peint un plafond de grande dimension en 100 jours, Michel Ange lui dira « ça se voit », ou à un sculpteur qui selon lui n’avait pas de talent il lui dira « d’arrêter de gaspiller des morceaux de marbre ». Il n’était pas beau, l’aspect trapu, on lui avait cassé le nez, toujours de noir vêtu, pas très soigné, il s’endormait souvent tout habillé …

Michel Ange néanmoins est le plus grand artiste de tous les temps. Il arrive à Rome à l’age de 23 ans il débute avec la Pietà qu’il réalise pour un cardinal français, il continue sur la trentaine avec le plafond de la chapelle Sixtine, il y reviendra près de trente ans plus tard avec le jugement dernier, il redessine la place et les palais du Capitole, il intervient au palais Farnèse,et à la basilique de saint Pierre avec la coupole, il sculpte le Moise, le Christ Porte Croix, il aménage dans les thermes de Dioclétien l’église de sainte Marie des Anges et il termine sa vie d’artiste avec la Pièta Rondanini (Milan) qu’il travaille encore quelques jours avant sa mort.

Michel Ange Buonarotti meurt rapidement, trois jours avant on l’avait encore vu à cheval près du Panthéon, il meurt chez lui entouré par ses quelques amis. Son neveu arrive peu après et là, car étant mort à Rome Michel Ange Buonarotti aurait du être enterré à Rome, le neveu de l’artiste cache le corps de Michel Ange dans un tapis, le charge sur une charrette, et après deux semaines, passant  par des petites rues de campagne,  il ramène le corps de son oncle à Florence sa ville qu’il avait tant aimé.

DANS LE PETIT FILM :

la coupole de saint Pierre, la chapelle Sixtine, la place du Capitole et la Farnèse, le Moise. La Pietà dans la basilique et le Christ Porte Croix pas facile à filmer pas assez de lumière.

POUR VISITER ROME ET RÉSERVER VOS VISITES

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

TÉLÉPHONE : de 18 à 20 heures 0039 3479541221