Vittorio De Sica Ara Pacis

VITTORIO DE SICA ARA PACIS

Exposition d’un grand réalisateur

EXPOSITION VITTORIO DE SICA : à l’Ara Pacis jusqu’au  28 avril 2013 de 9 à 19 heures tous les jours sauf le lundi, vous pourrez voir une exposition sur Vittorio De Sica, cette exposition offre une vision complète sur ce grand acteur et metteur en scène italien. Acteur, chanteur, metteur en scène, mari et père de famille …  les objets exposer nous parlent  de cet homme aux milles facettes qui a marqué le cinéma. Il naît près de Rome mais passe son enfance à Naples. Issu d’une famille modeste,  il commence très jeune (16 ans)  comme acteur de théâtre, il passe au cinéma  et arrive rapidement au succès. Dés les années 40 il débute comme réalisateur et obtient son premier succès en 1944 avec un film remarquable : « les enfants nous regardent ». Les films qui vont suivre :  Sciuscià en 1946, le Voleur de bicyclette (Ladri di biciclette) en 1948, Miracle à Milan (Miracolo a Milano) en 1951 vont le consacrer  l’imposer comme un des plus grands réalisateurs du cinéma néoréaliste italien. On peut aussi citer parmi ses œuvres de gloire, en tant que réalisateur,  L’Or de Naples en 1954, La Ciociara en 1960, Hier, Ieri, Oggi, Domani en 1963 et Le Jardin des Finzi-Contini en 1971. Le long de sa carrière Vittorio De Sica a reçu de nombreux prix et bien 4 Oscars tous comme meilleur film étranger  en 1946: Sciuscià – 1948: Voleur de Vélo -1965:  Hier, Aujourd’hui, Demain – 1972:  le jardin des Finzi-Contini. Vittorio De Sica meurt à  73 ans à l’hôpital de Neuilly-sur-Seine, près de Paris, la même année son ami  Ettore Scola lui dédiera un de ses chefs d’oeuvre « C’eravamo tanto amati ».  Il aimait jouer (sa passion les carte) , il aimait beaucoup les femmes, il était communiste, il était divorcé et continuait à « vivre » les deux familles, il est inumé à Rome au grand cimetière du Verano.  Curiosité, parmi les objets exposés on peut voir l’Oscar que Vittorio De Sica à reçu comme meilleur film étranger Sciuscià et la bicyclette de Voleur de Vélo

COÛT DU BILLET : 11 euro, gratuit pour les personnes de la CEE qui ont plus de 65 ans et moins de 18 ans. Avec le même,  billet vous pouvez aussi voir l’Ara Pacis, l’Autel de la Paix, datant du I siècle AC, un monument remarquable de l’age d’or de l’art antique voulu par le Sénat pour commémorer la paix retrouvée

 

POUR VISITER ROME ET RÉSERVER VOS VISITES

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

TÉLÉPHONE : de 18 à 20 heures 0039 3479541221

Lire la suite

Sainte Sabine Aventin


Eglise de sainte Prisca,  San Saba, Bibiana

Par cette visite nous découvrirons une des plus belles collines de Rome , la colline de l’Aventin, elle est caractérisée par la présence d’anciennes églises et un silence réparateur. En plus du haut de la colline de l’Aventin on a  des  points de vue panoramiques sur la ville surprenants.

Pendant une bonne partie de la période républicaine,  la colline était occupée par un quartier populaire, elle fut par la suite habitée par les empereurs Trajan et Hadrien. Mais dés le début de l’ère chrétienne sur cette colline s’installent de nombreuses églises.  L’église de sainte Sabine bâtie en 432 par Pietro di Illyrie sur l’habitation d’une matrone romaine dénommée Sabine, l’église de saint Alexis datant du IV siècle qui conserve encore des peintures du XI siècles et un magnifique clocher romane, ou la petite église de sainte Prisca qui porte le nom de cette jeune martyre dont la famille aurait connu saint Pierre et saint Paul.

Au moyen age la colline était dominée par la Rocca des Savelli , la forteresse d’ une puissante famille aristocratique, il ne reste que les murs qui entouraient la fortification. Juste derrière, on a le magnifique jardin des orangers et à ses pied s’étale la ville avec ses clochers et ses dômes.

Sur le petit Aventin au VIII siècles sur les ruines d’une caserne romaine s’installait une communauté de moines byzantins provenant de Constantinople, ils bâtirent l’église et le couvent de San Saba. L’église conserve encore un pavement médiévale ainsi que des peintures du XI siècle. En proximité se trouve la petite église de sainte Balbina qui comme l’église de sainte Sabine elle a gardé son aspect d’église paléochrétienne, l’église de sainte Balbina est d’une simplicité surprenante. De mai à juin cette promenade sur l’Aventin est agrémentée par la visite la roseraie communale avec plus de mille exemplaire de roses parfumées

 

LA VISITE COMPREND : Les églises de l’Aventin, sainte Sabine, saint Alexis, sainte Prisca, saint Balbina, saint Saba, place des chevaliers de Malte, le jardin des orangers, la Rocca Savelli

POUR VISITER ROME ET  RÉSERVER VOS VISITES

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

TÉLÉPHONE : de 18 à 20 heures 0039 3479541221

Lire la suite