Chapelle de saint Sylvestre

Des fresques du XIII siècle

A peine passé la porte surmontée de la tour de garde, sur la droite une petite porte mène  à une petite chapelle, la chapelle de saint Sylvestre dont les murs sont décorés de peintures du XIII siècle. Cette petite chapelle aurait été consacrée a été consacrée en 1246 par le cardinal Stefano Conti, sur les instances du pape Innocent IV.  Sur les parois de la chapelle de Saint Sylvestre s’étalent onze panneaux dont les fresques représentent la conversion et la «Donation » de Constantin, autrement dit l’histoire de la converssion de l’empereur Constantin à la religion chrétienne et le don fait au pape Sylvestre de la première église. Tout le long des parois, on voit l’empereur, malade, au lit, endormi  et en rêve lui apparaît Saint Paul et Saint Pierre lui demandant de retrouver le pape Sylvestre, qui vit pauvrement sur le Mont Sorrate car, grâce à une image sainte le pape Sylvestre a le pouvoir de le guérir de la peste. Les panneaux continuent avec le baptême de Constantin, on voit l’empereur agenouillé devant le pape qui porte la mitre, Constantin offre au pape la tiare, signe de souveraineté et pour finir l’empereur qui tient la brille du cheval où le pape est assis, signe de soumission du vassale au seigneur. Sur l’autre parois, sainte Hélène, la mère de l’empereur Constantin qui, lors d’un pèlerinage à Jérusalem retrouve la croix où Jésus aurait été crucifier (miracle du paralytique,) et sainte Hélène qui choisit de se convertir à la religion chrétienne, car supérieur à celle juive (résurrection du bœuf ).

En fait  les fresques de la chapelle Saint-Sylvestre ont pour fonction d’exposer les divers pouvoirs dont un pape dispose pape, et marquent la nette supériorité de la figure morale du pape par rapport à celle de l’empereur, ces fresques sont imbuent d’un message politique bien clair et elles expriment en image la dure lutte qu’opposait   l’Empereur du Saint Empire Romain Germanique (Frédéric II) à la Papauté. Donc on  fait appel à une ritualité spécifique du langage  du XIIIe siècle dont profite le  pontif par rapport à l’empereur (l’empereur à genoux devant le pape …). La présence du Christ souligne la supériorité du pouvoir  pape par rapport à celui de l’empereur.


LE PETIT FILM : les fresques de la chapelle de saint Sylvestre de l’église des saint Quatre Couronnés.

 

POUR RÉSERVER VOS VISITES

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

TÉLÉPHONE : de 18 à 20 heures 0039 3479541221