PALAIS ALTOVITI

Fresques de Giorgio Vassari

En 1513, en proximité du pont saint Ange et pas loin de l’église de saint Jean des Florentin, Bindo Altoviti, riche et puissant banquier florentin, achète et restaure un ensemble de vielles maisons qu’il transforme en un majestueux palais. En 1553, Giorgio Vasari, grand artiste florentin, peint et décore la voûte du salon central avec des scènes liées au mythe de Cérès, la déesse des récoltes et des moissons. En 1888 pour faire place aux « muraglioni », les berges du Tibre, on abat et démolit le palais Altoviti, mais, grâce à  Federico Hermanin, intellectuel et directeur de musées, on sauve les fresques du portique et du salon. Au début du XX siècles le peintre Torello Rupelli est chargé de placer et de restaurer les fresques de la voûte du palais Altoviti dans une des salles du palais Venise, la salle Pisani (du nom du cardinal Pisani qui l’a faite bâtir au XVII siècle).

Au centre, dans un médaillon ovale, la déesse Cérès couronnée d’épis de blé reçoit les offrandes de douze personnages. De chaque coté de l’ovale, sur les longueurs, dans des rectangles des divinité fluviales sont couronnés par des dames, dans le rectangle de gauche on voit le fleuve Arno, fleuve de Florence, et la personnification de la ville de Florence, à l’autre bout, dans le rectangle de droite le fleuve Tibre, avec la louve et les jumeaux et la déesse Rome. Tout autour de l’ovale dans 12 petits carrés, se succèdent les douze mois de l’an, chaque mois est représenté par sa personnification ou par son signe du zodiac ou encore par les activités agricoles qui se déroulent pendant sa période. Dans les quatre médaillons monochromes on raconte le mythe de Cérès et de Triptolème, un mortelle à qui la déesse enseigne à cultiver la terre et lui confie la tache de diffuser cette nouvelle pratique.

Parmi les personnages représentés, Giorgio Vasari a inclus de nombreux portraits de contemporains, le commanditaire Bindo Altoviti, ses amis, des personnages célèbres de son temps et naturellement le sien. Le visage du paysan qui coupe le blé et qui représente le mois de juillet est celui du peintre, au centre du médaillon ovale le sacerdoce habillé en jaune qui offre un vase en terre cuite à la déesse Cérès, c’est le commendataire, le banquier Bindo Altoviti et le personnage qui est derrière le banquier que l’on voit lui aussi de profil, une épaule dénuée, c’est Michel Ange, le grand artiste que Giorgio Vasari admirait tant et fréquentait assidûment

Quelques images des fresques du palais Altoviti

VISITES GUIDÉES AUDIO : www.audioguidetours.com

POUR VISITER ROME ET RÉSERVER VOS VISITES

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

TÉLÉPHONE : de 18 à 20 heures 0039 3479541221