sept contre Thèbes

sept contre Thèbes

Musée étrusque

Il y a au musée étrusque de villa Giulia un bas relief en terre cuite qui raconte un des épisodes les plus sanglants de la guerre des Sept contre Thèbes. La tragédie a été écrite par Eschyle il y a plus de 2500 ans, mais l’épisode est raconté par Pindare un poète grec du V siècle AC né près de Thèbes. L’histoire relate la guerre des Sept contre Thèbes, une expédition militaire qui naît de la lutte entre Étéocle et Polynice, les frères d’AntigoneCette guere avait comme but de s’emparer du royaume de Thèbes. Deux frères se disputent le trône. Ces deux frères se savent maudits. Ils sont nés d’une relation incestueuse. Ils sont les enfants d’Oedipe et de sa mère. Ils avaient décidé de se succéder à tour de rôle sur le trône de Thèbes. Mais Étéocle n’entend pas laisser sa place, alors Polynice arrive avec une armée. L’armée est divisée en sept groupes, avec à la tête de chaque groupe un chef, car sept étaient les portes à Thèbes. D’où le nom que l’on donne à la tragédie.

musée étrusque les Sept contre Thèbes

Le bas relief

La composition en terre cuite provient de Cerveteri, une des plus importantes villes étrusques du Latium. Ce bas relief ornait le fronton postérieur d’un temple étrusque. On y voit en haut au centre Zeus qui tue Capaneus. Celui-ci a à peine escaladé l’une des portes de Thèbes. Il a dans chaque main une torche, une étant à son dire la foudre, l’autre l’éclair comme s’il était lui-même  le dieu des dieux. Zeus fâché lance la foudre. Entre-temps Amphyaeros tue Melappos et donne la tête de Melappos à Tydée lui aussi blessé à mort. Tydée dans un geste de rage sort du crâne le cerveau de son ennemi et l’avale d’un coup. Sur la gauche, La déesse Athéna, s’apprête à donner à Tydée mourant la potion de l’immortalité. Elle tient en main une ampoule (dans le bas relief un vase) avec l’élixir d’éternité. Mais horrifiée par la scène qui s’offre à ses yeux, elle fait un pas en arrière et elle accorde l’immortalité à Diomède le fils de Tydée. Le message est clair: les habitants de Thèbes ayant été injustement assaillis finiront par gagner. Le bas relief date des années 470 ou 460 AC et est le fruit de la superposition de deux scènes de la tragédie des Sept contre Thèbes.  

musée étrusque les Sept contre Thèbes

Pour réserver vos visites

    Votre nom (obligatoire)

    Votre email (obligatoire)

    Sujet

    Votre message