Auguste de Prima Porta

aux musées du Vatican

La statue d’Auguste de Prima porta  fut retrouvée en 1863, dans la villa de Livie, la femme de l’empereur à quelques kilomètre au nord de Rome et elle se trouve aujourd’hui dans  la  section  antique des musées du Vatican, le « Braccio Nuovo ». L’empereur, parle à ses soldats, (adlocutio),  à ses pieds un petit cupidon chevauchant un dauphin  nous rappelle l’ascendance divine de l’empereur  (Enné fils de Venus et donc demi frère de Cupidon, était l’ ancêtre de  César et de son neveu). Dans la statue de l’Auguste de Prima Porta, l’empereur est  habillé d’une cuirasse et d’un manteau (paludamentum) qui lui enveloppe les flancs. Sur la cuirasse particulièrement chargée, au centre on voit  le roi des Parthes qui rend à un général romain les enseignes, sous forme d’aigle,  arrachées à Crassus lors de la bataille de Carrhae,  de chaque coté on a la personnification de deux régions de l’empire. Remarquez au pied du général romain, peut être Tibère, une louve, la Louve.  La scène centrale est insérée dans un paysage cosmique, en haut ,  au centre,  on a la personnification du ciel et latéralement  Apollon le soleil sur son char et l’Aurore,  en bas, encore Apollon sur un griffon,  sa sœur Diane sur une biche (le soleil et la lune) et entre les deux,  la déesse Terre, Tellus entourée de ses symboles, la Corne d’Abondance, des enfants… Les dieux ont décidé de  la paix retrouvée, une paix qui favorise  une harmonie cosmique.  Auguste, par son ascendance divine, est le lien avec le ciel,  il a le soutient des dieux, son pouvoir lui vient de là, il est le « désigné » … Et bien la statue de l’Auguste de Prima Porta, comme toutes les statues antiques, grecques, romaines … n’était pas blanche mais colorée.

Dans la plaine de  Carrhae, en Turquie, le 9 juin 53 avant Jésus Christ, des chevaliers et des soldats venus d’Iran, les Parthes, barrent la route à 50.000 soldats romains. Crassus, qui partage depuis près de 20 ans le pouvoir avec César et Pompé, qui avait dompté la révolte de Spartacus,  confiant dans ses forces va trouvé des troupes ennemies organisées équipées, bien entraînées et 9.000 cataphractaires armés de tout point couverts de cuirasse métallique, une masse de métal capable d’avancer sans obstacle … Ce fut une défaite terrible et humiliante qui fut lavée en 20 A-C avec la restitution des enseignes de Crassus

VISITES AUDIO DE ROME ET SES MONUMENTS  : www.audioguidetours.com

POUR VISITER ROME ET RÉSERVER VOS VISITES

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

TÉLÉPHONE : de 18 à 20 heures 0039 3479541221