mabres de la collection Torlonia

mabres de la collection Torlonia

mabres de la collection Torlonia

A propos

Se tient en ce moment à Rome jusqu’au 29 juin 2021, aux musées du Capitole, plus précisément à Villa Caffarelli, une exposition de statues antiques qui appartiennent encore aujourd’hui à une importante famille romaine, la famille Torlonia. Les marbres de la collection Torlonia c’est plus de 620 pièces, autrefois visibles dans un musée logé au Trastevere, musée privé qui fut subitement fermé. Dans cette exposition, nous n’en verrons que 90, exposés dans des salles qui faisaient partie autrefois du palais d’un important cardinal, le cardinal Caffarelli. Sponsor de l’expo : Bulgari.  

marbres de la collection Torlonia

L’exposition

A peine entré, on commence par l’évocation de ce que fut le premier musée Torlonia. Puis, une première salle étale un grand nombre de bustes en marbre blanc et une statue en Bronze de Germanicus, le père de Caligula et le grand père de Néron. Des bustes masculins et féminins, des visages qui nous portent droit dans les rues de la Rome antique. On y voit les traits délicats de jeunes filles, des personnes âgées aux visages marqués par le temps, des portraits célèbres d’empereurs : Caracalla, Hadrien, Vespasien, Septime Sévère. Dans les salles suivantes, on a des sculptures, des bas reliefs, des marbres que les Torlonia ont acheté aux autres familles, les Albani, les Giustiniani …  

marbres de la collection Torlonia

Histoire

A partir de 1875, Alessandro Torlonia commence à accumuler des statues antiques trouvées lors de fouilles faites sur ses terres ou achetées à quelques nobles ruinés. En un premier temps, il fait adapter un   un bâtiment  pour stocker le blé  en un musée sur via della Lungara. Le musée est resté ouvert jusqu’en 1940. Puis, rien, fermé. Les marbres de la collection Torlonia ne furent visibles pour personne. Derrière tout cela, il semblerait que se cachait une sale histoire de spéculation immobilière. On raconte que vers la fin des années quarante Ranuccio Bianchi Bandinelli, prestigieux auteur de nombreux livres et textes universitaires sur l’art antique, directeur des Antiquités de la Capitale, se serait fait embaucher comme balayeur pour pouvoir voir de près et en vraie la collection Torlonia.   

marbres de la collection Torlonia

Les Torlonia

A l’origine il y a Marin Tourlonias, le fils d’un fermier de l’Auvergne. Il quitte son pays et s’installe à Rome en 1750. Il ​est le serviteur très spécial du cardinal Troiano Acquaviva d’Aragona. Ce fils de fermier avait le sens des affaires. Avec l’argent reçu en héritage du cardinal, Marin, qui s’appel​le maintenant Marino Torlonia, cré​e​ une entreprise textile, ensuite une petite banque de crédit, usure. C’est sous la domination napoléonienne que les Torliona qui …  

la collection Torlonia

Palazzo Caffarelli

Ce fut la résidence historique de la noble famille romaine Caffarelli. Au XIXe siècle le palais devient le siège de l’ambassade de Prusse auprès des États pontificaux. À la fin de la Grande Guerre, le palais est exproprié par l’État et vendu à la municipalité de Rome. En 1925 le Palazzo Caffarelli est devenu le Nouveau Musée de la Sculpture Ancienne, puis simplement le Nouveau Musée. Il fut fermé en 1965 pour des travaux. Depuis la rénovation des musées du Capitole adjacents, il en fait partie. Le palais Caffarelli est bâti sur les ruines du temple de Jupiter. Pour réserver vos entrées

Pour réserver vos visites

    Votre nom (obligatoire)

    Votre email (obligatoire)

    Sujet

    Votre message