Saturne

Saturne et les saturnales

Dans la Rome antique se tenaient autour du 17 au 21 décembre des fêtes particulières, les saturnales, des fêtes dédiées au Dieu Saturne. Mais qui était Saturne ? C’était une très ancienne divinité agraire qui fut chassé de l’Olympe par son fils Jupiter, car il avait enseigné à l’humanité l’usage de la charrue et l’agriculture. Saturne vint à Rome, il fut accueilli  par Janus et Saturne s’installa au pied du Capitole, d’ailleurs il aurait fondé un village sur le sommet de la colline. Il enseigna aux habitant du Latium outre à l’agriculture, la taille de la vigne, les premières lois et l’utilisation de la monnaie pour faciliter les échanges. Son règne fut l’âge d’or, un règne qui plus tard fut célébré par les poètes. La femme de Saturne était la déesse Opi, expression locale de la Grande Mère, les deux dieux grâce à leur union céleste assurèrent prospérité et bien être à l’humanité toute entière.

Les romains fêtaient Saturne au solstice d’hiver autours du 17 décembre. Les fêtes qu’on appelaient saturnales mais aussi brumalia peut être à cause du mauvais temps, étaient une bonne occasion pour s’échanger des dons et se faire des vœux un peu comme nous au nouvel an, on suspendait des images aux sanctuaires, aux carrefours et aux seuils des maisons qu’on avait nettoyées et purifiées, on s’invitait à souper les maîtres et les esclaves ensemble et souvent les esclaves étaient servis par leur domine. Pendant ces fêtes les esclaves jouissaient d’une apparente liberté, car sous le règne de Saturne les divisions sociales, l’esclavage, la propriété n’existaient pas. Ces fêtes qui remontent à la nuit des temps servaient à conclure la fin de l’année agricole. La durée des fêtes variait, à l’époque de César elles duraient sept jours, sous l’empereur Auguste trois jour et Claude les porta à cinq.

 Au pied du Capitole au bord du forum romain, on peut encore voir les colonnes du temple de Saturne.  Ce temple fut probablement bâti en 498 AC , rebâti par un générale de Jules César en 42 AC Lucio Munazio Placo avec le butin des guerres de Syrie et il fut encore restauré en 283 DC. La base du temple en Travertin blanc est de l’époque de César tandis que les colonnes et le fronton sont du III siècles DC. C’est à l’intérieur de ce temple que se trouvait le trésor d’État, on l’appelait Aerarium, son nom vient de Aes = bronze. En 49 AC, lors des guerres civiles, César s’empara de cette argent malgré la résistance d’autres romains dont le tribun de la plèbe, Lucius Metellus. Plus tard Saturne fut associé au dieu grec Chronos. Les Sacerdoces de Saturne officiaient suivant la liturgie grecque, tête nue tandis que les autres se couvraient la tête avec un bout d’étoffe, un pan de leur toge.

LE PETIT FILM : Le temple de Saturne au forum romain au pied de la colline du Capitole

 

POUR VISITER ROME ET RÉSERVER VOS VISITES

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

TÉLÉPHONE : de 18 à 20 heures 0039 3479541221

Lire la suite

Saint Etienne le Rond

SAINT ETIENNE LE ROND

Jérusalem Céleste

Sur la colline du Caelius, entourée d’une végétation luxuriante, se cache l’église de saint Etienne le Rond, une des plus anciennes églises de Rome. L’église de saint Etienne le Rond fut bâtie au V siècle à l’époque du pape Simpicius sur les ruines de casernes romaines, dans son sous sol on a retrouvé un temple dédié au dieu Mithra. L’autel de l’église de saint Etienne de Rond est l’œuvre de l’artiste florentin Bernardo Rossellino, un artiste du XVe siècle. La petite chapelle des Saints Prime e Félicien, qui se trouve juste sur la gauche en entrant dans l’église, conserve une rare mosaïque du VII è siècle. Tout le long, le mur du déambulatoire a été décoré à la fin du XVI siècle par le peintre Pomarancio avec 34 horribles scènes qui illustrent les punitions infligées aux martyrs chrétiens lors des persécutions par les  romains. Mais ce qui caractériser l’église de saint Etienne le Rond, c’est sa forme circulaire. L’église qui devait se composer de trois cercles concentriques avec de nombreux accès, devait être la transposition sur terre de la Jérusalem céleste décrite dans l’Apocalypse par saint Jean. Si l’église de saint Etienne le Rond avait été complétée, elle aurait du avoir un diamètre de 144 coudées (unité de mesure romaine correspondant à 0,45 m). 144 c’est à dire 12X12, donc douze comme les douze apôtres, mais aussi un multiple de trois,  trois comme la Trinité. Elle aurait du avoir huit portes (car Jésus ressuscite le huitième jour) qui donnaient sur quatre pièces disposées en forme de croix. L’église de saint Etienne le rond aurait du être entourée d’un mur de forme carrée. Un cercle inscrit dans un carré …

 

LE PETIT FILM : l’église de saint Etienne le Rond, l’entrée, les colonnes, l’autel, les fresques du Pomarancio sur les murs. Ouverte tous les jours sauf le lundi de 9,30 à 12,30 heures et de 15 heures à 17 heures.

 

POUR VISITER ROME ET  RÉSERVER VOS VISITES

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

TÉLÉPHONE : de 18 à 20 heures 0039 3479541221

Lire la suite

Pagina 7 di 8« Prima...45678