Circus Maximus

Circus Maximus

Visite des fouilles

Circus Maximus. A partir du 13 décembre tous les samedis et tous les dimanches, dés 9 heures au coût de 5 euro par personne, on peut visiter les fouilles du Circus Maximus, se promener sur la piste, déambuler dans les galeries qui menaient aux gradins. Le Circus Maximus est là depuis toujours il s’installe sur la vallée Murcia, une dépression comprise entre la colline du Palatin et celle de l’Aventin et où Romulus organisa l’enlèvement des Sabines. Le site n’a pas été choisi au hasard, car au pied du Palatin et à deux pas du port fluvial où tout a commencé. C’est au moment des rois étrusques que la vallée fut aménagée et transformée en stade, on y tenait des courses de chars liées au renouvellement du cycle cosmique, car, grâce à la répétition, on marquait le passage des années et des saisons. D’abord il était tout en bois, plus tard, au début de l’empire il fut construit entièrement en brique et en pierre. Plus de 600 mètres de long et près de 300.000 personnes pouvaient prendre place, les jeux étaient gratuits et Rome comptait plus d’un million d’habitants. Au pied du Palatin en proximité du palais se trouvait la loge impériale d’où était donné le départ des courses. Au centre la piste était occupée par un long mur étroit, la Spina, sur lequel étaient placés 7 dauphins en or (7 était le nombre de tours que les chars devaient accomplir, 7 comme les 7 astres) mais aussi  l’obélisque qu’Auguste avait ramené en 10 AC d’Égypte et qu,i aujourd’hui, est au centre de la place du Peuple. C’est au IV siècle DC qu’eut lieu la dernière course de chars au Circus Maximus

 

VISITES AUDIO : www.audioguidetours.com

LE PETIT FILM : Le Circus Maximus, ce que l’on voit lors de la visite

 

POUR VISITER ROME ET RÉSERVER VOS VISITES

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

TÉLÉPHONE : de 18 à 20 heures 0039 3479541221

Lire la suite

frigidarium

Frigidarium

aux thermes de Dioclétien

Sur le haut du Quirinal pas loin de la grande gare Termini, s’étendaient sur plus de 13 hectares, les plus grandes thermes de la Rome antique, les thermes de Dioclétien dont les ruines imposantes sont encore  visibles entre autre au musée des Thermes. Une partie de cet énorme espace correspondait au frigidarium, la salle d’eau froide, on y voit encore le natatio, la piscine externe d’eau froide qui faisait près de 4.000 mètres carré et avait une profondeur d’un mètre.  Certes, les marbres, les colonnes, les mosaïques, les statues ont pratiquement disparus, mais les murs imposants percés de niches colossales rendent encore l’idée de la richesse du monument. Pour les romains les bains représentaient une nécessité, au point que l’accès aux bains publics étaient gratuits pour les esclaves et les soldats, et coûtait une misère pour les autres citoyens. Les thermes étaient formés de nombreuses pièces qui avaient des fonctions distinctes (frigidarium, tiepidarium, calidarium, vestiaires, bibliothèques, palestres …).  Le frigidarium était la ou les pièces  froides des thermes. Il était orienté vers le nord, il était situé non loin du tepidarium et du caldarium. Rond ou rectangulaire selon les établissements, le frigidarium était toujours voûté et composé de plusieurs bassins d’eau froide dont la température était comprise entre 0 et 18°. les bassins étaient de  tailles et de profondeurs différentes.

 

VISITES AUDIO : www.audioguidetours.com

LE PETIT FILM : Le frigidario des thermes de Dioclétien

POUR VISITER ROME ET RÉSERVER VOS VISITES

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

TÉLÉPHONE : de 18 à 20 heures 0039 3479541221

Lire la suite

Pagina 3 di 13012345...102030...Ultima »