Giordano Bruno

Si vous vous rendez à Rome, vous avez certainement vu la place Campo dei Fiori, car tous  les matins s’y tient un petit marché pittoresque et le soir, vous vous êtes peut être assis aux terrasses des nombreux cafés et restaurants. Et bienu centre de la place Campo dei Fiori on ne peut  manquer de voir la statue imposante de Giordano Bruno, la tête cachée par un capuchon, le regard bas, l’aspect sinistre et pourtant.

Giordano Bruno était un  moine dominicain qui était né à Nola pas loin de Naples en 1548, il était le fils d’un gentilhomme sans sous et sans titre. Bien qu’il eut une  formation traditionnelle il se passionna pour les études classiques, la philosophie, la physique et l’astronomie ainsi que les sciences occultes et l’hermétisme. Il s’appelait Filippo, nom  qu’il changea en Giordano en hommage à Gordano Crispo un de ses maîtres en métaphysique.  Derrière cette homme d’église se cachait un esprit libre qui aimait s’aventurer sur  les sentiers peu orthodoxes.  Il finira par se heurter à la hiérarchie ecclésiastique sur les questions comme le dogme de la Trinité, la virginité de Marie, il finira  par être accusé d’hérésie alors  il abandonna ses frocs de dominicain et quitta Naples.

Après  plus de 10 ans d’errance il rentra en Italie et il vivra chez un noble vénitien, Giovanni Mocenigo, à qui il devait enseigner les sciences occultes, ce dernier le livra à l’inquisition. Son procès dura 7 ans et sa mise à mort fut terrible, on lui avait cloué la langue au palais et on lui avait mis un masque en fer pour lui empêcher de parler le long du trajet qui menait des prisons à la place Campo dei Fiori où il fut brûlé vivant.

Pour commémorer ce libre penseur, on a placé sur la place de Campo dei Fiori, une statue de Girodano Bruno, réalisée par le sculpteur Ettore Ferrari. L’inauguration eut lieu le 9 juin de l’an 1889 en présence d’une foule énorme de « libres penseurs ». Le pape Leon XIII définit la pose de statue de Giordano Bruno un acte « de lutte contre la religion catholique ». Tous les 16 février pour commémorer la mort de ce  » libre penseur », on met des fleurs aux pied de la statue de Giordano Bruno, à Campo dei Fiori

Voici quelques unes des idées de Giordano Bruno : « Le Christ ? Un séducteur. La virginité de Marie ? Une aberration. La messe ? Un blasphème. La bible ? Un tissu de mensonges. Les théologiens ? Des pédants qui ‘‘froncent les sourcils’’ pour se donner l’air important.  Pour Giordano Bruno, les femmes  ne sont pas moins intelligentes que les hommes.  Non, les gens d’église ne devraient pas avoir tant de biens matériels mais  se contenter d’un peu de bouillon et surtout  les Espagnols n’ont  pas bien fait de découvrir l’Amérique, car ils ont ‘‘violé la vie d’autrui’’.

LE PETIT FILM : la statue de Girodano Bruno sur la place de Campo dei Fiori

VISITES GUIDÉES AUDIO DE ROME : www.audioguidetours.com

POUR VISITER ROME ET RÉSERVER VOS VISITES

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

TÉLÉPHONE : de 18 à 20 heures 0039 3479541221