Olympia Pamphily

Tous ceux qui ont visité Rome ont vu la place Navona et sa magnifique installation et bien derrière cette place, l’église de sainte Agnès, les fontaines et le palais Pamphily il y a l »ambition d’une femme,  Olympia Pamphily. C’était la fille d’un petit fonctionnaire de province, elle naquit à Viterbo dans le nord du Latium. La famille n’étant pas particulièrement riche,  plaça la petite au couvent  (il fallait une dote pour se marier).  Loin d’avoir la vocation, la jeune fille au caractère fort n’hésita pas à accuser son confesseur d’avoir essayé d’abuse d’elle. Le curé se suicida, Olympia échappa au couvent, on la maria à un homme très vieux mais très riche qui fit d’elle très visite une veuve joyeuse et milliardaire.

Lors d’un pèlerinage elle rencontra Pamphilo Pamphili, un noble romain de bonne famille qui avait des maisons et des biens sur la place Navona, qui était aussi le frère du cardinal Giovanni Battista Pamphily,   un homme à la vie mouvementée  devenu cardinal. La jeune femme, ambitieuse et déterminée, s’unit en deuxième noces à Pamphilio Pamphilj, beaucoup plus âgé qu’elle (31 ans) mais sans sous. Elle porta l’argent, il lui donne un nom important  et Olympia « entra  » dans la « société romaine »  ou elle  côtoya  son beau  frère Giovanni Battista, un brillant avocat de la Curie, elle le côtoya de si près que plus d’une mauvaise langue assurait que Camillo  son fils était le fils de cette relation.

Grace à l’argent d’Olympia à la mort d’Urbin VIII le cardinal Giovanni Pamphily fut élu pape et prit le nom de Innocent X, son neveu, le fils  d’Olympia, le jeune Camille devint le cardinal « Nepote » par la suite le garçon préféra se marier à Olympia Aldobrandini, un autre  scandale. Et bien les dix ans qui allaient suivre feront d’Olympia la femme la plus riche et la plus influente de son temps. Tous les moyen étaient bon pour faire des sous, influencer les décisions du pape, les faveurs, la prostitution, le vols, les impôts … au point que les romains qui la détestaient l’appelaient la « Pimpaccia ». A la mort d’Innocent X son beau frère Olympia fut obligée de fuir Rome et de se réfugier à Viterbe avec toutes ses richesses.

On raconte que tous les 7 janvier, le jour de la mort du pape Innocent X, la nuit,  sort du palais Pamphily sur la place Navona, une carrosse en flamme avec à bord Olympia, et bien cette carrosse après avoir traversé les petites rues de la vielle ville se jette en flamme dans le fleuve Tibre avec toujours à bord Olympia Pamphily et elle disparaît jusqu’à l’année suivante

 

POUR VISITER ROME ET RÉSERVER VOS VISITES

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

TÉLÉPHONE : de 18 à 20 heures 0039 3479541221