Pasquino

statues parlantes

Il fut un temps où les romains exprimaient leurs mécontentements à travers les statues parlantes. Ce sont des statues antiques en marbre blanc souvent mutilées, des statues qu’on a personnifié et qui ont un nom. La nuit, les habitants de Rome posaient en proximité des statues parlantes ou ils  accrochaient au cou des statues, des panneaux sur lesquelles, sous forme de poèmes satiriques, ils exprimaient et  manifestaient leur  mécontentement.

Les statues parlantes étaient la bouche du peuple qui ne pouvait pas s’exprimer  ouvertement et dire ce qu’il pensait du pouvoir (le pape, sa famille et ses représentants). Les statues parlantes « dialoguaient », entre elles et pour comprendre le sens du discourt  il fallait se rendre d’une statue à l’autre. Les statues parlantes étaient l’oreille du pouvoir qui, grâce à cette astuce, contrôlait l’humeur du peuple. On appelle encore les dialogues que tenaient les statues parlantes les « pasquinate », ce mot vient de Pasquino. Les « pasquinate » étaient  des pamphlets anonymes écrits en alexandrin.

 La plus célèbre de ces statues est celle de Pasquino, la statuei se trouve à deux pas de la place Navona au début de la rue du Governo Vecchio, Pasquino fut placée là au début du XVI siècles. Pasquino  porte le nom d’un artisan à la langue fourchue de nom Pasquino, un artisant qui habitait en proximité dans le quartier renaissance Parione, il était réputé pour sa satire poignante. La statue de Pasquino est peut être celle d’un marbre antique représentant Achile qui pleure  la mort de son ami Patrocle. Bien que restaurée et protégée la statue de Pasquino est la seule statue qui continue à parler.

Il y a aussi madame Lucrezia, à deux pas de la place Venise, elle fait près de trois mètres de haut, c’est une statue de divinité antique, peut être Isis. Madame Lucrezia était le nom de Lucrezia d’Alagna, une noble dame du XV siècle qui habitait dans les environs. Il y a aussi le Babuino qui se trouve sur la rue du Babuin à deux pas de la place d’Espagne. C’est encore un statue antique formé du corps d’une divinité fluviale et de la tête d’un silène à l’aspect hideux au point qu’on la surnommé le « Babuino », le Babouin, Il y a aussi l’abbé Louis, Marforio et le Facchino au début de la rue du Corso.


LE PETIT FILM : les statues parlantes, madame Lucrezia à deux pas de la place Venise, Pasquino derrière la place Navona, Babuino à deux pas de la place d’Espagne

 

POUR VISITER ROME ET RÉSERVER VOS VISITES

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

TÉLÉPHONE : de 18 à 20 heures 0039 3479541221