galate

galate

au palais Altemps

Il y a au premier étage du palais Altemps, qui fut la résidence d’un important cardinal de la fin du XVI siècle, une statue fantastique placée au centre d’un grand salon, c’est la statue du galate qui se suicide. La scène décrite est tragique, un homme, un galate a à peine tué sa femme et il est en train d’enfoncer son épée dans sa poitrine. Cette statue fut trouvée dans les jardins de Salluste dont on peut encore voire quelques traces pas loin de la rue Veneto. La statue du galate, qui faisait partie d’un ensemble bien plus important, est une copie en marbre d’un original grec du III AC. En 237 AC, Attale Ier, souverain de Pergame, battit les galates, des pilleurs et des prédateurs originaire de Thrace, qui pendant plusieurs années, avaient semé la terreur dans toute le région, Attale Ier les repoussa plus au nord. Suite à cette victoire qui eut un fort impact dans toute l’Asie Mineur, Attale Ier devint roi et il inaugura, à Pergame, un groupe de statues représentant des galates vaincus se suicidant pour échapper à l’esclavage (le bas relief en bronze est aujourd’hui à Berlin). La statue du galate qui se tue et qui a tué sa femme ainsi que celle du galate qui se suicide des musées du Capitole, enfin les deux statues ont été découvertes à la fin du XVII siècles dans les jardins de Salluste. Les jardins étaient des lieux magiques, placés en proximité des villes, où les riches romains pratiquaient la seule activité digne d’un homme libre, l’Otium, c’est à dire disposer de son temps. Pour faciliter la réflexion et l’Otium, les jardins antiques étaient des étendues de végétations d’une rare beauté agrémentées par des fontaines aux mélodies variées et parsemées ci et là de statues, des copies ou des originaux. Salluste, Gaio Sallustio Crispo, était un romain, un plébéien, originaire de la Sabine, il  avait parcouru tout son cursus honorum dans le parti des populares dont le leader était Jules César. Il participa à la guerre civile aux cotés de Jules César, il fut, entre autre, gouverneur en Afrique du nord, ce qui le rendit immensément riche (il s’empara des biens du roi de Numidie et toucha de nombreux pots de vins). Accusé de corruption il quitta le Sénat en 49 AC.

VISITES AUDIO : www.audioguidetours.com

LE PETIT FILM : La statue du Galate qui se trouve au premier étage du palais Altemps

POUR VISITER ROME ET RÉSERVER VOS VISITES

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

TÉLÉPHONE : de 18 à 20 heures 0039 3479541221

Lire la suite

Pugiliste

PUGILISTE AU REPOS

Au palais Massimo alle Terme

La statue du pugiliste au repos fut découverte tout à fait par hasard en 1885 sur la colline du Quirinal par l’archéologue Lanciani, voici son témoignage : « Le long de ma carrière d’archéologue j’ai découvert de nombreux chefs d’oeuvre … mais je n’ai plus jamais éprouvé une émotion aussi forte que celle que m’a procuré la vue de la statue de ce vieux pugiliste, fatigué de tant de combats, qui sortait lentement du terrain comme s’il se réveillait d’un long sommeil ».

La statue du pugiliste au repos devait être logée dans les thermes que Constantin fit bâtir qu début du IV siècle sur la colline du Quirinal, La statue en bronze dorée,  fut probablement cachée sous terre pour échapper aux dévastations provoquées par les invasions germaniques du V siècle.

La statue du pugiliste au repos représente  un des rares exemples en bronze d’art grec qui nous soit parvenu encore intact, l’auteur n’est pas certain mais on dit peut être le grand Lysippe, le sculpteur d’Alexandre le Grand, ou quelqu’un de son entourage. Ce que l’on sait c’est que  cette statue avait déjà beaucoup de succès à l’époque romaine (on attribuait aux statues d’athlètes des pouvoirs de guérison, on  touchait les pieds des sculptures, comme on fait aujourd’hui avec la statue de saint Pierre au Vatican, qui elle aussi à les pieds usés à force d’être frotté par les fidèles).  Les pieds de la statue du pugiliste des thermes sont plus luisant par rapport au reste du corps  à force d’avoir été touchés.

Le boxeur des thermes, assis sur un rocher, avec ses 128 cm de hauteur est une sculpture extraordinaire, le corps musculeux, les épaules larges, les mains encore enveloppées dans  des cestes,  des gants de boxe faits de lanières de cuir épais et de métal, le visage ravagé par des blessures encore saignantes, et surtout ce regard aux orbites vides qui nous arrive droit au cœur,  ce regard noir qui manifeste une tristesse profonde, une mélancolie  infinie mais qui reste tout de même  l’expression de grande humanité.

Visite conseillée le palais Massimo, visite possible tous les jours sauf le lundi

LE PETIT FILM : la statue du pugiliste  au repos au musée national romain du palais Massimo alle terme

 

POUR VISITER ROME ET RÉSERVER VOS VISITES

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

TÉLÉPHONE : de 18 à 20 heures 0039 3479541221

Lire la suite

Pagina 4 di 6« Prima...23456