21 avril 753 AC

21 avril 753 AC

21 avril 753 AC

La naissance d’une ville

Le 21 avril 753 AC Romulus monte sur la colline du Palatin et armé d’une charrue il trace le socle sacré donnant naissance à une nouvelle ville, Rome. Ce 21 Avril 2022 Rome fête ses 2775 ans et finalement après les années de fermetures dues au Covid on va évoquer les événements qui ont donné naissance à la ville dénommée Caput Mundi. Enfin ce 21 avril et jusqu’au dimanche 24 avril 2022 il y en aura pour tous les  goûts, pour les petits et les grands,  des défilés aux reconstitutions historiques, des musées gratuits aux inaugurations importantes. Rome aura un anniversaire très animé. A voir, pour avoir une idée, de comment ça aurait pu passer, le film du réalisateur Matteo Rovere, récité en latin archaïque, mais sous-titré, sorti en 2019, « il Primo Re ». La reconstruction historique est basée sur des sources scientifiques avérées.

Le « Gruppo Storico Romano »

Tout démarre le 21 avril à 12 heures au Cirque Maxime, avec des offertes aux dieux romains, à 16h toujours dans la grand stade on trace le sillon sacré. Tandis qu’à 19h30 sur la place de Campo Marzio c’est le moment du feu sacré et à 20 heures sur la place du Panthéon celui du « Benedictio verbi ». Les célébrations liées au 21 avril 753 AC se poursuivent le samedi 22 avril avec à 9 heures au Cirque Maxime le « castra imperial et republican » et jusqu’à jusqu’à 16 heures des laboratoires pour apprendre à s’habiller à la romaine, connaitre la médecine, la religion, l’armée, et de 18h40 à 19h30 la journée se termine avec le « Lavi fiore lavinia fiorani » un concert de chansons romaines. Le samedi 23 de 9 à 16 heures se tiennent des rencontres avec des écrivains mais en italiens sur différents sujets antiques, de 15 à 16h30 l’Harpastum autrement dit l’ancien football romain toujours et de 16h45 à 17h15 on célèbre  la « Déesse Rome », la journée se termine de 17h30 à 18h30 avec des combats de gladiateurs.

Fêter le 21 avril 753 AC

Et pour finir en beauté, pour célébrer le 21 avril 753 AC, jour de la naissance de Rome, le dimanche 24 avril dès 10 heures, le défilé historique. Il part du Cirque Maxime et passe par la rue du Théâtre de Marcel, longe la colline du Capitole, traverse la place Venise, la rue des Forums Impériaux, borde le Colisée pour faire retour au Cirque Maxime. Dans l’après midi de 15 à 17h30 les groupes participants au défilé historique s’exhibent dans de nombreux spectacles de danse, de cérémonies, de Combats. Pour clôturer les fêtes liées au 21 avril 753 AC on assiste à la reconstruction de la bataille II de Bédriac.  La bataille de Bedriacum qui eut lieu pas loin de Crémone en l’an 69 après Jésus-Christ, l’année des quatre empereurs. Cette lutte pour le pouvoir, féroce. s’est déclenchée à la mort de Néron.

Un peu d’histoire ou de légende

D’après la légende, Rome naît sur la colline du Palatin. C’est ce que nous racontent depuis longtemps les historiens et les écrivains latins de Tito Livio à Varrone. Mais le mystère des origines de Rome est loin d’être dévoilé. La légende de Rome, ne commence pas avec les jumeaux mais avec Enée, un prince troyen (Turquie) qui fuit sa ville en flamme. Il débarque sur les bords du Tibre, à l’ambouchure du fleuve (Ostie). Il épouse Lavinia, la fille d’un roi nommé Latinus et il donne à son peuple le nom de latin. Ses descendants, les frères Numitor et Amulius, se font la guerre et Amulius détrône Numitor et contraint la fille de Numitor, Rhéa Silvia, à devenir une vestale vouée à la chasteté. Rhéa Silvia abusée par le dieu Mars met au monde deux jumeaux Romulus et Rémus qu’un serviteur jette dans les  eaux du Tibre en crue. Le berceau avec les bébé est stoppé par les racines d’un arbre le figuier Ruminal. Allaités par une louve, les bébés sont élevés dans une grotte, Lupercal, par un couple de bergers …

La date

Il semblerait que la date de la fondation de la ville, le 21 avril 753 AC, devient officielle à partir du I siècle avant Jésus Christ. Cette date est fixée par le mathématicien et astrologue Lucio Tarussio Firmano (ami de Cicéron) et par l’écrivain et savant Marco Terenzio Varrone, avec, plus tard, l’approbation d’historiens tels que Pline l’Ancien, Tacite et d’autres. Dans des temps lointains, sur la colline du Palatin on vénérait Pales. Pales était une ancienne déesse latine qui protégeait les troupeaux, les pâturages et les bergers. Mais pas seulement, elle présidait l’économie rurale. En son honneur, le 21 avril, sur la colline du Palatin se tenaient les Parilia ou Palilia. Des fêtes pendant lesquelles les bergers allumaient de grands feux et sautaient par dessus, des fêtes pour chasser les loups des troupeaux. Le matin on procédait à la purification des troupeaux et du bercail avec de l‘eau du souffre du laurier, du romarin, qu’on brûlait. Puis on offrait à la déesse du lait, du vin cuit et des céréales. On rattache le nom de Pales au nom Palatin.

L’heure

Les célébrations avaient lieu sur la colline du Palatin. D’après les anciens, Rome est née entre la première et la deuxième heure, le onzième jour avant les calandes de mai. A l’époque, le calendrier est basé sur l’année lunaire formée de dix mois et de 304 jours. des mois de 30 et de 31 jours. Alors, l’année commence au mois de mars et se termine au mois de décembre. C’est idée que Rome est née à la première heure nous est parvenue grâce à l’écrivain latin Gaius Julius Solinus et à ses histoires extraordinaires. Dans l’Antiquité, l’heure est forcément moins précise qu’aujourd’hui. Les anciens manquent d’instruments et ils ont une autre mentalité. Ils utilisent pour mesure le temps le cadran solaire ou le sablier surtout dans les tribunaux. En tous les cas, les Romains, divisent la journée en 12 heures, de l’aube au coucher du soleil. La nuit, qui part au couché du soleil, est divisée en 4 vigiliae, espace temps, dont chaque espace dure environ trois heures.

Horoscope

C’est à  Lucio Tarussio Firmano originaire de Fermo dans les Marches, d’où son surnom, que l’on doit l’horoscope de Rome. Tarussio et Nigido Figulo, son contemporain, sont les premiers à s’intéresser à l’astrologie d’une ville. Tarussio était également lié d’amitié à l’influent sénateur Cicéron, et à l’écrivain Marco Terenzio Varrone. C’est ce dernier qui lui propose l’étude de l’horoscope de Romulus. Après des mois d’observations et de vérifications, donc à partir des événements connus du fondateur légendaire, Tarussio a calculé que Romulus est né le 23 septembre pendant la deuxième année de la deuxième édition des Jeux olympiques grecs, soit en 771. Sa naissance s’est accompagnée d’une éclipse de soleil. Et donc, selon Plutarque, grâce à Lucio Tarutius, on a commencé à croire que le destin d’une ville ou d’un homme, peut être connu à partir de la position des étoiles au moment de sa naissance.

Gladiateurs

Coincidences

Il est intéressant de constater que l’an 753 AC coïncide à la fondation d’autres colonies grecques ou phéniciennes tout le long de la péninsule. Les fouilles ont confirmé les traces d’une fortification carrée sur le mont Palatin qui remonte au VIIIe siècle AC. Et donc, au VIIIe siècle, certaines collines de la rive gauche du Tibre étaient peuplées de bergers et de fermiers. On a retrouvé ça et là des fonds de huttes, des nécropoles. Ces gens étaient latins ou sabins. Il est fort probable que les collines sur lesquelles s’installent Rome et les rois étaient bien plus que sept. Mais sept est un nombre ésotérique et le carré une figure magique, d’où la nécessité de les introduire dans la construction de la légende. Autre curiosité, Romulus s’appelle comme cela parce que Rome et pas le contraire. Ce n’est pas Rome qui tire son nom du fondateur légendaire Romulus, mais l’inverse. Et puis l’histoire des frères rivaux circule depuis toujours dans les mythes, les légendes, l’anciens testament …

Le 9 ou le 21 avril ?

Même si les choses se sont passées autrement ou n’ont pas eu lieu du tout, la tradition a tellement consolidée cette date mythique qu’elle a fini par devenir réelle. Mais, d’ailleurs d’après les calculs de Lucio Tarussio Firmano Rome naît le 9 avril et pas le 21. Mais alors pourquoi Varrone a-t-il choisi la date du 21 avril ? Parce que le 21 avril coïncide avec l’ancienne fête des Palilia ou Parilia, une fête dédiée à la purification et à la protection des troupeaux et des bergers. Les Palilia qui, avec les Fordicidia encore plus anciennes et les Robigalia, fête encore plus anciennes que les Fordicidi , faisaient partie d’un triptyque (3, encore un nombre magique) des cérémonies religieuses qui avaient lieu de 21 avril. Varron qui né à Rieti (sabin), issu d’une famille noble et riche, qui dans sa longue vie (90 ans) a écrit 490 livres, a bien pensé que plus c’est vieux plus c’est authentique. Et dans les faits, comment ça s’est passé ? Rome naît du rassemblant de villages dispersés sur des collines proches qui, pour des raisons économiques et de défense décident de se regrouper.

ides de mars

Une date mythique

Savez vous que pour les historiens modernes, Romulus et Remus n’ont jamais existé. Il y a trop d’emphase, trop de propagande autour de ce personnage. Tandis que pour les archéologues, après de nombreuses fouilles, il y a des traces, ils y croient un peu. Ceci prouve que dans la légende, il y a un noyau de vérité historique. Effectivement on sait qu’avant le huitième siècle, des humains, divisés en groupes, habitaient sur le Palatin, dans des huttes. On sait qu’ils occupaient une surface de 200 hectares. On peut voir ces traces à côté de la maison d’Auguste et du temple de Cybèle. Alors que s’est- il passé. Il est fort probablement, que dans des premiers habitants quelqu’un a voulu donner à ces groupes un héros fondateur, un statut en un mot un « pedigree ». Des traces de fortification qui datent du VIIIe siècle avant JC. ont été trouvées et l’archéologue Carandini soutient avoir trouvé la grotte des Lupercales où la maison des bébés mythiques.

Qui étaient-ils?

Dans cette partie d’Italie vivaient les Latins, d’origine indo-européenne. Ils sont arrivés en Italie en différentes vagues, tandis que l‘ancienne population méditerranéenne a été lentement submergée par ces invasions. Une étude des langues indo-européennes a permis de trouver des traits communs dans les mots qui désignent l’ours, la neige, le gel, l’hiver, le loup, le castor, le chêne, des mots liés au nord. Des études plus approfondies ont localisé les indo-européennes entre la Weser (Allemagne) et la Vistule (Pologne). Plus tard aux Latins, s’ajoutent les Sabins. Les villages latins,sans murs d’enceinte, bordés d’un pomerium, sont éparpillés sur les collines aux pieds trempés dans des marécages. Mais, l’île Tibérine (passage du fleuve) et les salines d’Ostie contrôlées par les Romain, feront du coin un point de commerce doté d’un marché florissant. La présence de Asylum sur le Capitole, un refuge pour les hors la loi, fait penser qu’aux bergers, agriculteurs, marchands, s’ajoutent des proscrits, des rebelles. En un mot Rome est née d’une population d’hommes libres et d’esclaves en fuite, sans distinctions entre eux.

Hier comme aujourd’hui

Reconnaître les influences, les apports externes n’ont jamais été un réel problème pour les Romains, à l’exception de quelques épisodes sporadiques. Hier comme aujourd’hui, Rome est née et s’est développée grâce aux apports et aux mélanges avec de gens de provenances multiples. Hier aux latins, sabins, étrusques se mélangeaient les troyens venant de Turquie. Aujourd’hui, surtout après l’unité d’Italie aux romains s’ajoutent des gens venant de toute la péninsule ainsi que de nombreux étrangers venant du monde entier. Reconnaître les influences, les prêts et les apports externes, à part quelques exceptions, n’a jamais été un problème réel pour les Romains. Dans la ville éternelle, on y respire une certaine tolérance, un certain “quieto vivere”

Pour réserver vos visites

écrivez à arterome2@gmail.com ou téléphonez de 18 à 21 heures au +3479541221. Sachez que lors d’une visite guidée « sur les pas de Romulus », j’aurai le plaisir de vous raconter les rituels qui eurent lieu sur la colline du Palatin et aux alentour un lointain 21 avril 753 AC. Pour approfondire lisez