Arco degli Acetari

Arco degli Acetari

Arco degli Acetari

Rome médiévale

l’Arco degli Acetari est caché quelque part le long de via del Pellegrino, à deux pas de la place Campo dei Fiori.   C’est ici que l’on peut voir une des innombrables architectures médiévales existantes encore à Rome.  L’Arco degli Acetari  c’est une petite cour entourée de maisons caracteristiques. Malgré les transformations, les maisons donnent à la cour l’apparence d’un tableau digne d’une Rome d’antan. Le nom de Arco degli Acetari vient des vendeurs d’eau qui vivaient dans le coin du temps où l’eau était vendue dans les rues. L’endroit est tellement particulier qu’on a l’impression d’être loin. On entend à peine le bruit des gens et des voitures qui passent sur via del Pellegrino.

Arco degli Acetari

Arco degli Acetari

Comme dit plus haut, mais pas certain que ce soit la bonne raison, Acetari viendrait de Acquacetosari , terme qui se transforme en Acetosari, c’est-à-dire des vendeurs d’Acetosa autrement dit vendeur d’une eau particulière. Une eau que les romains considéraient comme étant curative. Du moins c’est ce que disait l’inscription sur la fontaine bâtie en proximité de la source par le pape Paul V Borghese au XVIIe siècle. La source était en ville, à Tor di Quinto. L’inscription sur la fontaine disait que l’eau soignait les maux de reins, de l’estomac, du foie et mille maux encore : RENIBVS ET STOMACHO SPLENI IECORIQVE MEDETVR MILLE MALIS PRODEST ISTA SALVBRIS AQVA. Le pape Alexandre VII Chigi l’appréciait aussi.

Arco degli Acetari

Pour conclure

Parmi les caractéristiques des édifices populaires du Moyen Age romain on a, d’abord les escaliers externes. Effectivement le rez-de-chaussée des habitations étaient réservés aux animaux, les étables. Les personnes vivaient au premier étage. Il n’y a pas longtemps encore, dans les villes européennes du début du XIXe siècle les animaux vivaient avec les personnes. Les poules et les pigeons picoraient sur les places, les vaches broutaient l’herbe du forum romain et sur le fleuve les roues des moulins à eau broyaient le grain. Une autre caractéristique médiévale, les fenêtres des habitations n’étaient pas trop grandes pour empêcher la chaleur d’entrer… Enfin, le plâtre de couleur ocre marié à l’architecture médiévale des batiments et le coté un peu délabré, ensemble, ils contribuent à rendre ce lieu encore plus que pittoresque.   

Pour réserver vos visites

    Votre nom (obligatoire)

    Votre email (obligatoire)

    Sujet

    Votre message