saint Agnès et Constance

Présentation

La visite guidée du complexe monumental de sainte Agnès et Constance est un merveilleux voyage dans le temps. C’est un retour à l’époque de l’empereur Constantin le Grand .  C’est la découverte de deux joyaux extraordinaires situés sur le premier kilomètre de l’ancienne voie romaine, la via Nomentana. Ce site représente un véritable point d’attraction culturelle en raison de la dense stratification de ses monuments, rendue encore plus intéressante et de la beauté des mosaïques à l’intérieur des édifices sacrés.Cette visite est un voyage à travers l’art la Rome paléochrétienne, l’art des premiers chrétiens à travers le complexe grandiose du mausolée de Santa Costanza et l’art byzantin à travers la basilique de Sant’Agnese et sa magnifique mosaïque.  

visite du mausolée de sainte Constance et de la basilique de sainte Agnès

Basilique de sainte Agnès

C’est au début du IVè siècle que la jeune Agnès, âgée de 13 ans, fut martyrisée dans le stade de Domitien, la place Navone. Elle ne voulait pas renoncer à sa foi. Elle est entrée dans un cimetière, hors de la ville, sur la voie Nomentana. La présence du corps du saint dans une galerie au premier étage des catacombes lié à la volonté de ne pas l’enlever, a produit la construction d’une basilique au même niveau que la tombe avec une autre église. Même l’actuelle façade principale de l’église, avec ses trois portes d’entrée, a été construite plus tard au XVIIe siècle. A l’intérieur on a un narthex à trois nefs séparées par des colonnes antiques . Dans l’église on voit encore le matroneum, la galerie réservée aux femmes. Les mosaïques qui couvrent l’abside sont contemporaines à la construction de l’église du VIIe siècle. On y voit Agnès. vêtue comme une impératrice byzantine, à ses pieds l’épée et le feu. Elle est flanquée des papes Honorius et Symmaque.  Symmaque tient dans ses mains le modèle de la nouvelle basilique qu’il a à peine fait restaurer. C’est une des premières mosaïques à fond or, témoignage de l’introduction en ville de ce nouveau langage abstrait et transcendant qu’est l’art byzantin.  

visite de la basilique de sainte Agnès hors les murs

Mausolée de sainte Constanza

Le mausolée de Santa Costanza a été construit entre 340 et 345. Constance, probablement la fille de l’Empereur Constantin avait choisi ce lieu à deux kilomètres des remparts Auréliens, car elle était dévote à sainte Agnès. Il fut un temps où le mausolée était entouré d’un portique qui aujourd’hui a disparu. L’entrée est précédée d’un narthex avec deux absides sur les côtés. A l’intérieur on a un couloir annulaire couvert par une voûte et une section centrale couverte par un dôme, bordé par douze paires de colonnes de granit . Sur les murs, il y a des niches rectangulaires et semi-circulaires, dans la niche du fond se trouvait le sarcophage de Costanza en porphyre rouge. Aujourd’hui il est au Vatican, celui qui est placé ici est une copie. Au plafond s’étalent de belles mosaïques datant du IVe siècle avec comme sujet des fruits, des fleurs, des animaux et des scènes de vendanges. Dans les niches on en voit d’autres avec la représentation de la remise des clés à Saint-Pierre et la remise de la loi à Saint-Pierre et Saint-Paul. Juste à l’entrée, une autre mosaïque nous montre Constance et son mari Annibaliano.