ides de mars

ides de mars

ides de mars

Assassinat de Jules César

Les ides de mars sont, dans le langage courant, synonyme de complot, de trahison, d’intrique et de conjure politique. Mais les ides de mars de l’an 44 AC correspondent au jour de l’assassinat de Caius Julius César, exactement le 15 mars. Encore aujourd’hui tous les 15 mars à Rome des « fans » de Jules César mettent encore des fleurs sur les lieux liés au dictateur. Ces lieux sont au Forum romain où fut brûlé le corps de Jules, dans la rue des Forum Impériaux aux pieds de la statue de César, près de la Curie de Pompée (Largo Argentina) où Jules fut assassiné. Je vous en parlerai lors d’une visite guidée de la Rome de César. Le mot ides indiquait chez les romains le 15 des mois de mars, mai, juillet et octobre, et le 13 des autres mois. Le mot vient du latin iduare qui veut dire diviser.

statue de Jules César
Statue de César aux ides de mars 2022

Une mort annoncée

La mort de César aux ides de mars avait été une mort annoncée. De nombreux signes avaient indiqué que les ides de mars étaient un jour fatal. Bien qu’averti, Jules César n’en avait pas tenu compte. L’année 44 avant Jésus Christ, l’année de sa mort avait été marquée par de nombreux changements entrepris par Jules César. Ceux-ci ne plurent pas à ses détracteurs. En début d’année il avait été proclamé consul pour la cinquième fois. Le Sénat l’avait proclamé dictateur à vie. Quelques jours plus tard, la foule l’avait proclamé roi. Lors des fêtes des Lupercales, Marc Antoine lui avait offert publiquement la couronne de roi, trois fois et à chaque fois César l’avait refusée. Mais surtout Jules avait voulu la réforme agraire qui ne plaisait aux patriciens. Ce jour-là, le 15 mars, la séance du Sénat se tenait dans la Curie de Pompé car le Sénat au Forum romain était en travaux.

ides de mars
Participants aux ides de mars 2022

Que dit Suétone

Mais lisons le témoignage de Suétone, l’écrivain latin : « Quelques jours avant sa mort, il apprit que les chevaux qu’il avait consacrés aux dieux avant de passer le Rubicon, et qu’il avait laissés errer dans les campagnes, refusaient de se nourrir et versaient d’abondantes larmes » …. . »l’aruspice Spurinna l’avertit, pendant un sacrifice, de prendre garde à un danger qui le menaçait jusqu’aux ides de mars » … . »La veille des  ides de mars, un roitelet qui était venu s’abattre, avec une petite branche de laurier, dans la salle du sénat de Pompée, fut poursuivi et mis en pièces par différents oiseaux sortis d’un bois voisin »… . »la nuit qui précéda le jour du meurtre, il lui sembla, pendant son sommeil, qu’il volait au-dessus des nuages, et qu’il mettait sa main dans celle de Jupiter »… . »Sa troisième femme Calpurnie rêva aussi que le toit de sa maison s’écroulait, et qu’on tuait son époux dans ses bras ; puis les portes de la chambre s’ouvrirent brusquement d’elles-mêmes »…

Mais encore

« Bien  que César avait décidé de rester chez lui, la veille il avait trop mangé et trop bu et surtout mal dormi, il se laissa convaincre par  Décimus Brutus à se rendre à la séance du Sénat qui, ce jour là, se tenait dans le théâtre de Pompée. César entra dans la salle de la Curie de Pompée, le sénateur Cimber Tillus chargé de commencer l’entreprise s’approcha de Jules comme pour lui demander une faveur, César se refusa de l’entendre, celui ci saisit Jules par les épaules, « c’est de la violence » s’écria César, alors un des Casca blessa César à la gorge, les autres armés de poignard suivirent, ce fut un massacre, 23 conjurés, 23 coups de couteau, Jules s’effondra aux pieds de la statue de Pompée son grand ennemi.,, »

D’après Plutarque

 « Dans le premier moment, tous ceux qui n’étaient pas du secret furent saisis d’horreur ; et, frissonnant de tout leur corps, ils n’osèrent ni prendre la fuite, ni défendre César. Cependant les conjurés, tirant chacun son épée, l’entourèrent et le frappèrent aux yeux et au visage, telle qu’une bête féroce assaillie par les chasseurs. César se débattait entre toutes ces mains armées contre lui ; car chacun voulait avoir part à ce meurtre et goûter pour ainsi dire à ce sang. Brutus lui-même lui porta un coup dans l’aine. Cèsar s’était défendu, dit-on, contre les autres, et traînait son corps de côté et d’autre en poussant de grands cris. Mais quand il vit Brutus venir sur lui l’épée nue à la main, il se couvrit la tête de sa robe et s’abandonna au fer des conjurés. Soit hasard, soit dessein formé de leur part, César fut poussé jusqu’au piédestal de la statue de Pompée, son ancien ami. Il semblait que Pompée présidât à la vengeance qu’on tirait de son ennemi, qui, abattu et palpitant, venait d’expirer à ses pieds, du grand nombre de blessures qu’il avait reçues. Il fut percé, dit-on, de vingt-trois coups ; et plusieurs des conjurés se blessèrent eux-mêmes, en frappant tous à la fois sur un seul homme ».

ides de mars
participants aux ides de mars 2022

Le lieu du meurtre

En 2012, les chercheurs du CSIC, dirigés par l’historien Antonio Monterroso, ont trouvé lors de fouilles de Largo Argentina, au cœur de Rome, une dalle de béton de trois mètres de large et de deux mètres de haut. Celle-ci, fut placée par Octave (Auguste), en mémoire de son oncle et de son père adoptif. La plaque en béton aurait été placée exactement à cet emplacement pour indiquer le lieu du meurtre. Chaque année tous les 15 mars, aux ides de mars, l’association Gruppo Storico Romano met en scène sous forme de reconstitution, l’assassinat de César à Largo Argentina, où Jules avait été tué. Cette année, à cause de travaux la représentation à eu lieu à 15 heures au forum romain. Pendant la journée des gens posent des fleurs ou le corps du dictateur avait été brûlé et au pied de la statue de Jules César le long de la rue des Forums Impériaux

les ides de mars
participants aux ides de mars 2022

Pour réserver vos visites

Pour une visite guidée de la Rome de César écrivez à arterome2@gmail.com ou téléphonez de 18 à 21 heures au +393479541221. Pour en savoir plus lisez le psychodrame des ides de mars