le Gladiateur

le Gladiateur

le Gladiateur

INTRODUCTION

Savez vous que le film le Gladiateur de Ridley Scott a plus de vingt ans? Il est sorti en l’an 2000. C’est le film qui a remis en vogue le genre péplum. Un style qui avait succombé aux westerns spaghetti. Depuis il a eu Troy, 300, Spartacus (la série) … Enfin, comment oublier l’histoire du général qui devient un esclave et de l’esclave qui devient le Gladiateur? Russel Crowe incarne Massimo Decimo Meridio le combattant indomable. C’est un rôle qui lui a valu un Oscar. Depuis, le Colisée est devenu le troisième monument le plus visité au monde. En 2019, juste avant la pandémie, l’amphithéâtre Flavien a vu la présence de plus de sept millions de personnes. Mais qui était le Gladiateur, a-t-il vraiment existé? Pour rserver vos visites : arterome2@gmail.com de 18 heures à 20 au +39 347954122.

déesse Isis visite

Qui est le Gladiateur

Est ce Tiberio Claudio Pompeiano un syrien, né à Antioche, vers l’an 125 DC, dont le père fut le premier de sa famille à obtenir la citoyenneté romaine. La condition sine qua non qui donnait accès à la charge publique. Lors des guerres en Pannonie (Hongrie, Autriche) vers 167 il avait su se distinguer aux côtés de Lucio Vero, le mari de Lucilla, la fille de l’empereur. Et c’est ainsi qu’il entra dans les grâces de l’empereur Marc Aurèle. Ou bien est-ce Marco Nonio Macrino, encore un général de l’empereur Marc Aurèle. Originaire de la Gaule Cisalpine, la ville de Brescia. Il appartenait à une puissante famille. Son monument funéraire a été découvert en 2008 à la périphérie de Rome, le long de l’ancienne Via Flaminia. Depuis son tombeau est le tombeau du Gladiateur.

Le Gladiateur au Colisée

Tiberio Claudio Pompeiano

En 169 Tiberio Claudio Pompeiano épouse Lucilla, veuve de Lucio Vero, fille de l’empereur. Automatiquement Tiberio Claudio Pompeiano devient le fils adoptif de Marc Aurèle. L’empereur lui aurait proposé le titre de César, mais le Syrien refuse. Entre temps Tiberio Claudio Pompeiano devint commandant de la guerre contre les Marcomans aux côtés de Pertinace (futur empereur). Les succès en guerre de Tiberio Claudio Pompeiano le mènent à un deuxième consulat. À la mort de Marc Aurèle, en 180, Commode son fils lui succède. A la mort de Commode on offre à Tiberio Claudio Pompeiano l’Empire, il refuse. A la mort de Pertinace, trois mois plus tard, on offre à nouveau l’empire au Syrien qui le refuse. Est ce la vie exemplaire du général qui refusa l’Empire qui a inspiré le scénariste du film?

Marco Nonio Macrino

est encore un général de l’empereur Marc Aurèle dont le monument funéraire longe l’ancienne Via Flaminia. Cette découverte date de 2008, suite à des travaux de construction de nouveaux bâtiments. Le tombeau était à près de 10 mètres sous terre, encore préservé par la profondeur. Marco Nonio Macrino, est un vaillant général romain, aux côtés de l’empereur Marc Aurèle, lors des guerres contre Marcomanni, Quadi et Sarmati Iazigi. Il est originaire de Brescia et il appartient à la puissante famille Nonii. Il est proconsul des provinces romaines d’Asie, de la Pannonie inférieure et supérieure. Est-ce lui « Massimo Decimo Meridio », protagoniste du film de Ridley Scott « Le gladiateur ». Une carrière militaire semblable, même période historique.

Rome

Rien de tout cela

Bref, le sujet et le scénario du film remontent aux années 70 et sont de David Franzoni. Fini ses études universitaires, le David part, à travers le monde, pour un trip on the road en moto d’un an. Sur son chemin, il échange les livres qu’il a lu avec d’autres voyageurs. C’est ainsi qu’à Bagdad, avant les guerres du Golf, l’état islamique et toutes les horreurs qui ont suivi, il rencontre une jeune femme. C’est elle qui lui donne à lire un livre écrit par Daniel P. Mannix « Those about to die! ». On parle de gladiateurs et de combats. Vingt ans plus tard, alors qu’il travaillait à un autre film, il parle de son idée au réalisateur, Steven Spielberg. Celui ci lui demanda : « Un film sur les Romains? » Oui. « Au Colisée? » Oui. « Il y aura des épées et des bêtes? » Oui. « Très bien, faisons-le! Pour réserver vos visites : arterome2@gmail.com

LES AUTRES DU FILM LE GLADIATEUR

COMMODE

La durée du film le Gladiateur comprend tout le règne de l’empereur Commode. Il ne devient empereur qu’après la mort de son père en mars 180 et il est assassiné près de 13 ans plus tard, le 31 décembre 192. Même si dans le film on a l’impression que le règne de Commode ne dure que deux ou trois ans. Pour donner du piment à l’intrigue, le scénariste utilise certains faits historiques. Effectivement Commode est fasciné par les spectacles de combats, de courses de chars. Il s’est personnellement aventuré dans l’arène, combattant publiquement en tant que gladiateur légèrement armé, en tant que «secutor» (attaquant). Dans une inscription, il se vante même de ses 620 victoires en tant que gladiateur.  

Le personnage

Lucio Aurelio Commodo naît à Lanuvio en 160 DC. On l’appelle aussi César comme son frère, décédé en 169, le laissant le seul héritier. Commode arrive au pouvoir après cinq bons empereurs, Nerva, Trajan, Hadrien, Antonin le Pieux et Marc Aurèle, la dynastie des Antonins. Ils ont été choisi pour leurs mérites et pas pour leur lien de sang. Commode devient empereur à 19 ans. A la mort de Marc Aurèle, en Autriche. Il loue son père aux troupes, puis déclare qu’il veut rentrer à Rome. Ceci, malgrè l’opinion de ses généraux qui ont la victoire en poche. Rien à faire, Commode rentre à Rome en triomphe.

Le vrai du faux

L’idée que Marc Aurèle craint que Commode parce qu’il n’est pas un candidat fiable au poste d’Empereur est fausse. Que Commode étrangle son père, également. Contrairement à l’image présentée dans le film le Gladiateur, Commode est au gouvernement, avec son père, depuis le début de 177 DC. A partir d’août 178 DC, ils dirigent ensemble les opérations militaires de la guerre sur le Danube jusqu’à la mort de Marc Aurèle. Marc meurt de la peste ramenée par les soldats revenant des guerres contre les Parthes. La peste dévaste l’Empire dès le retour de l’armée de Lucio Vero du pays des Parthes en 166 DC. Marco lui-même enterre sa femme et huit des 14 enfants.

Marc Aurèle

Enfance

Dès son enfance , le fils de l’empereur philosophe est pris en charge par une armada de professeurs. On lui apprend la philosophie, l’histoire, les lettres, la rhétorique, la philosophie. Or, s’il ressemble à son père, Commode est de nature complètement différente. Selon les historiens, c’est un pervers. Dès son enfance, il a toujours fait preuve de cruauté, de méchanceté. Un jour, alors qu’un domestique avait trop chauffé l’eau de son bain, Commode le fait jeter dans un four. En un mot, aux études il préfère les exercices physiques, le saut, la danse, les jeux et les plaisirs. On lui trouve peu d’intelligence et de volonté. Devenu empereur, Il engage ses amis pour administrer l’Empire en partageant avec eux l’argent volé.

Colisée de Rome film le gladiateur

Historia Augusta

L’idée du film, d’un Commode manquant d’amour paternel, sexuellement attiré par sa sœur Lucilla, meurtrier de son père, est fausse. Une partie des informations sont tirée de « Historia Augusta ». Le livre se veut être une biographie détaillée des empereurs du IIe et IIIe siècles. L’auteur ou les auteurs du IVe siècle, sont anonymes. Le texte déborde de faits, d’allusions fantaisistes, accompagnés de documents inventés. Les allusions décrivent l’état d’ivresse et les excès sexuels, de tous ces empereurs. Ironiquement, Lucilla est la seule sœur pour laquelle Commode n’a jamais été accusé de relations incestueuses. Heureusement les auteurs du film ne se sont pas attardés sur ces détails peu fiables qui aurait transformé le film le Gladiateur en un autre exemple à bon marché d’orgies romaines. 

maquette de la Rome antique

Le début de la fin

Commode complètement fou, habillé en Hercules, peut-être, mais combattant dans l’arène avec des malheureux armés d’épées en bois, oui. Si ses premiers affrontements ont lieu en présence de Marc Aurèle et de quelques légionnaires, comme de simples exercices virils, ils finissent par devenir des jeux cruels et malsains… Les armes en bois cèdent aux glaives, Commode l’emporte toujours. Vêtu en secutor (attaquant), il tue en combats truqués des rétiaires (défenseur) inexpérimentés. Par contre, le vrai conflit il l’a avec le Sénat et Commode réagit en s’enfermant dans ses palais, entouré d’une cour débauchée. En 192DC un incendie dévaste Rome. Pour calmer le peuple, il organise des jeux tellement cruels qu’il provoque le dégoût.

marbres de la collection Torlonia

Mort de Commode

Le 31 décembre 192 après J.-C. Commode, fils de Marc Aurèle, empereur de Rome, est tué à la suite d’un complot impliquant sa concubine, ses plus proches collaborateurs et un athlète insoupçonné. Face aux mécontentements le préfet du Praetorium Quinto Emilio Leto et de nombreux sénateurs organisent l’attentat. On pense à l’empoisonnement. La concubine Marcia est aussi impliquée. L’empoisonnement échoue. Affolés, les conspirateurs s’adressent à Narciso, l’instructeur personnel de l’empereur. Ils lui promettent une riche récompense. Narciso, le même soir, étrangle ou poignarde l’empereur. Quelques mois plus tard, Narciso est exécuté et Marcia, la concubine condamnée à mort. 

colonne de Marc-Aurèle et rue du Corso

Joaquin Phoenix

l’année du Gladiateur avait déjà participé à une dizaine de films. Malgré tout, c’était un jeune acteur alors âgé de 26 ans. Il était particulièrement nerveux pendant le tournage. Il avait l’habitude de demander aux autres acteurs de le malmener avant chaque scène importante pour calmer sa nervosité. Crowe étant perplexe s’adressa à Richard Harris (Marc Aurèle) « Richard répondit: « Allons le saouler. » Après plusieurs heures et plusieurs pintes, Crowe et Harris réussirent. Phoenix leur fut reconnaissant pour le reste du film. La recitazione de Joaquin Phoenix, devint si intense que juste après de la scène où Commode étranglait son père, l’acteur s’était évanoui. Quelques jours plus tard, lors du tournage Phoenix, improvisa la phrase « Ne suis-je pas miséricordieux?« . En le criant à plusieurs fois, Connie Nielsen ne s’y attendait pas et sa réaction, captée par la caméra, était sincerement authentique.

AUTRES ARTICLES

.Entre vrai et faux, la bataille de Vindobona

.Proximo qui était le laniste.

.Tout ou presque sur le Colisée

Pour réserver vos visites

Vous pouvez m’écrire à arterome2@gmail.com ou remplir le formulaire ci-dessous